· 

Confiance en soi #1 : La salle de sport

 

  Avoir confiance en soi c’est un travail de tous les jours et qui prend du temps pour certains.

 

  À travers ce post, je ne dis pas que les curvy doivent automatiquement perdre du poids pour se sentir mieux, mais juste que pour certaines d’entre nous, l’acceptation passe ou peut passer  par une perte de poids.

 

  Il se trouve que c’est mon cas, et je souhaite vous partager un sentiment que j’ai ressenti au début de ma « relation » avec la salle de sport.

 

 

 

****************************************************************

 

 

  Je vais vous raconter un peu de mon histoire personnelle à travers ce post.

 

Peut-être que vous ne le savez pas mais il y a 2ans de cela je pesais 13kg de plus.

 

  J’ai perdu ces 13kg grâce au sport et à une alimentation équilibrée.

 

  Aujourd’hui, cela fait partie intégrante de mon mode de vie et c’est tout à fait normal pour moi.

 

  J’avoue que ce travail n’a pas été simple, mon chéri m’a grandement aidé et m’aide encore beaucoup.

 

  Je suis une de ces filles qui a besoin d’être encouragée, motivée et poussée pour donner le meilleur d’elle-même.

 

 

 

  Mais avant de perdre du poids, il a fallu faire un travail limite psychologique.

 

Les aprioris, les peurs et les regards des autres avaient beaucoup trop d’importance à mon égard.

 

  Avant, je me disais que la salle de sport : ce n'était pas fait pour moi !

 

 

 

  Pourquoi une telle idée, me direz-vous?

 

 

 

  Et bien, dans ma petite tête, je pensais qu'on allait me regarder de travers, que je n’avais pas ma place à la salle de sport parce que j’étais ronde.

 

  Tu sais la salle de sport, le lieu où les plastiques d'Apollon et de Déesse déambulent dans tous les sens pour s'entrainer et devenir encore plus beau qu’ils ne le sont déjà.

 

  C'était ma vision (complètement) erronée de la salle de sport à cette époque (2ans et demie en arrière).

 

  Je vous avoue, que j'ai pas mal appréhendé avant d'y aller.

 

  Aujourd’hui j’en rigole car cette image est totalement fausse et je me faisais pas mal de films.

 

  J'ai finalement sauté le pas, encouragé par mon chéri qui, lui, allait déjà de manière régulière à la salle de sport.

 

 

 

  Les premières fois furent difficiles pour moi.

 

  J'avais cette idée que les gens me fixaient et limite se moquaient de moi dans leurs coin parce que j'étais ronde et que je n'avais pas ma place à la salle de sport.

 

  Ou bien, que les gens se disaient : « si elle mangeait moins, elle ne serait pas dans cet état-là ! »

 

  Je « psychotais » pas mal et j’étais négative et du coup c’était difficile pour moi d’y aller.

 

  Au début, j’ai pris sur moi, j’y suis allé et j’ai effectué mes programmes, mais j’avais toujours cette idée que les autres me regardaient et  rigolaient de ma personne.

 

  Au fur et à mesure, j'étais de plus en plus focus sur mes exercices, mes entrainements et cette fixette sur ce que les gens pouvaient bien penser ou dire à mon sujet a diminué pour finalement disparaitre.

 

 

  Ma mentalité a commencé à changer, à évoluer :

 

 

 

Je me suis mise à me dire: « Qu'est-ce qu'on en a à faire des gens en fait ??? »

 

Il y aura toujours des gens pour te critiquer! Alors quoi ?

 

« Le regard des autres est-il si important? Pour te mettre dans un état pareil? »

 

Pour te freiner dans ta vie, tes projets? Pour avancer?

 

Bien sûr que NON!

 

Et puis « Es-tu vraiment sûr que les gens te regarde et se moque de toi ? Non, même pas. »

 

Je me suis dite : « Vie ta vie, fait toi plaisir, la vie est trop courte, profite s'en »

 

 

 

  Et là, j’ai pris conscience de certaines choses.

 

  Et je pense qu’à partir de ce moment, j'ai dû avoir comme un déclic.

 

  Certains complexes se sont dissipés peu à peu.

 

  Le regard des autres est devenu limite inexistant.

 

  Ce que les gens peuvent penser de moi ou même dire m’importe peu.

 

  Ce qui importe vraiment c’est de se sentir bien et d’être positive le plus   possible et à partir de ce moment, c’est devenu comme un cercle vertueux.

 

  Plus je prenais du plaisir à la salle de sport plus j’avais des résultats et plus le regard d’autrui devenait inexistant.

 

 

 

  C’est vrai que nous ne sommes pas aidés car notre société véhicule une image tellement négative de la femme ronde.

 

 

Femme ronde = Maladie

 

Femme ronde = Mal bouffe

 

Femme ronde = Inactivité

 

Femme ronde = Fainéantise

 

J’en passe et des meilleurs…..

 

 

 

  Le regard des autres peut-être pesant et destructeur et parfois même peut nous faire nous replier sur nous-même.

 

  Il faut réussir à dépasser ces craintes.

 

  C'est un travail qui prend du temps, mais j'y suis arrivé.

 

  Aujourd’hui, je me sens bien dans ma tête et dans mon corps, mais mes objectifs ne sont pas encore atteints.

 

  On me dit souvent que je fais très sûr de moi, mais je vous rassure cela se travaille et s'acquière au fil du temps car à la base, je suis quelqu’un de très timide.

 

 

 

  À travers ce post, j’espère pourvoir encourager les femmes rondes à être fière d’elles-mêmes, à les motiver et peut-être, véhiculer une image positive de la femme ronde.

 

 

 

****************************************************************

 

 

 

  Ce que vous faites, vous le faites d’abord pour vous et non pour les autres.

 

Si vous aviez un doute pour la salle de sport, n'en ayez plus!

 

  Lancez-vous et faites du bien à votre corps car votre corps est votre allié !

 

  C’est très important, un esprit sain dans un corps sain, l’un ne va pas sans l’autre.

 

 

 

Le plus important c'est vous ;-) alors à vos baskets.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0